L’auto-entrepreneur source de tous les maux ?

Si un dispositif a trop de succès, cela devient suspect……

Entre amalgames et raccourcis rapides, les autoentrepreneurs sont accusés de tous les maux.

Quelques petites mises au point de l’autoentrpreneuse que je suis :

– Si les autoentrepreneurs pouvaient concurrencer les artisans, il n’existerait plus une seule entreprise artisanale en France : L’#### a un chiffre d’affaire plafonné et ne peut rien déduire, cela peut rapidement devenir problématique pour certaines sociétés….

– Le salariat dévoyé peut être facilement dissuadé avec des sanctions adéquates…..

– Si les autoentrepreneurs rechignent à quitter ce statut, peut-être est-ce la complexité, lourdeur, surtaxation des entreprises « classiques » qui est à revoir ?

plutôt que d’essayer de tuer les autoentrepreneurs par principe, il vaudrait peut-être mieux se demander pourquoi cela marche aussi bien….

….et après seulement vous pourrez nous éradiquer !

MLR

Pour Hervé Novelli, « on ne peut pas revenir comme ça sur un dispositif qui permet à plus d’un million de personnes d’arrondir ses fins de mois, de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale pour tester une idée, une innovation ou simplement pour sortir du chômage  »

Curated from « Ce n’est pas en bridant l’auto-entrepreneur que l’on sortira de la crise « 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>